• Championnat de France Club à Issoudun dimanche 15 juillet 2018 - 09:38
    Un grand bravo à Adrien Henry qui au bout de 7 jours de compétition et prés de 2142km parcourus dans les airs, se voit attribuer le titre de Champion de France 2018 en classe club. Les championnats de France qui se tenaient à  Idsoudun, sur l’aérodrome de Fay-Ségry ont accueilli tous les jours, du 8 […]
  • ANDREW DU PILOTE DE L’EQUIPE DE CHINE DECOUVRE LE CNVV vendredi 13 juillet 2018 - 16:29
    Du 8 au 11 juillet, Andrew DU, pilote de l’équipe de Chine, a pu découvrir notre Centre National de Vol à Voile. Après 3 vols de 6h réalisés en Duo Discus avec Claude BRIEND MARCHAL, Président délégué du CNVV et une présentation du simulateur par Philippe LEVY, il a été interviewé par Jean-Nicolas BARELIER, Directeur Technique […]
  • CHAMPIONNAT DU MONDE À OSTROW lundi 9 juillet 2018 - 19:49
    Début des épreuves, pour nos bleus, en classe standard, 15m et club. Pour suivre les résultats rendez-vous sur : http://bit.ly/ostrow2018 Plus de photos sur : http://www.facebook.com/poledfranceplaneur ! Bonne chance à nos français !
  • Championnat de France Classe Club à Issoudun lundi 9 juillet 2018 - 10:13
    Hier a débuté le championnat de France classe club à Issoudun sur l’aérodrome de Fay-Ségry. Avec un plafond de 1800m, des Vitesses Varios entre 1,5 et 3m/secondes et un vent soutenu, la 1ère journée de championnat s’est clôturée avec une victoire de Yann Ehrstrom ! Podium : 1. Yann Ehrstrom (Pic saint Loup) 2. Richard […]
  • CHAMPIONNAT DE FRANCE CLASSE CLUB lundi 2 juillet 2018 - 20:11
    Du 8 au 14 juillet 2018 aura lieu le championnat de France classe club à Issoudun Venant de tout l’hexagone et même de l’Angleterre, 50 pilotes viendront défier l’aérologie de la Région Centre, internationalement reconnue pour sa qualité exceptionnelle de vol et ses conditions propices au Vol à Voile de plaine. Lancés à pleine vitesse, […]

Paris Île de France Météo France

Pages Club

Rolladen-Schneider LS8-18

Le Rolladen-Schneider LS8 est un planeur monoplace de Classe Standard en 15 mètres et 18 mètres. Planeur développé par Rolladen-Schneider et rentra en production en 1995. Suite à la faillite de Rolladen-Schneider, la production a été reprise par DG Flugzeugbau.

Histoire

Dans le milieu des années 1980, le LS4 a perdu sa position de favori dans la classe standard, suite à l’arrivée de l’excellent Discus fabriqué par Schempp-Hirth. Le LS7 n’a pas été un remplaçant vraiment satisfaisant, ce qui a rendu nécessaire une nouvelle conception.

Le concepteur Wolf Lemke était sceptique quant à l’utilité de développer une aile entièrement nouvelle. Il n’y avait aucune garantie que les efforts et les investissements exigés apporteraient un gain réel, comme le LS7, l’ASW 24 et le DG-600 l’avaient clairement démontré. Les outils disponibles à l’époque définissaient de manière aléatoire le comportement des profils dans les conditions variables et variées d’une journée de vol.

Le planeur LS6 de classe course (15 mètres) a réalisé d’étonnants résultats avec les volets de courbure verrouillés, mais la FAI l’a surclassé en classe 15 mètres. Après cet évènement, Rolladen-Schneider a modifié un LS6-c en enlevant les volets de courbure, en remettant le profil d’aile avec un calage d’angle d’incidence de zéro degré, et en ajoutant des winglets. Ce prototype, encore expérimental, a surclassé les planeurs standard dernier cri pendant les championnats allemands chez Neustadt-Glewe.

Le LS8 est finalement sorti en 1994 après quelques améliorations par rapport au prototype, comme une modification des ailerons et une amélioration aérodynamique due à la suppression des fentes des volets de courbure.

Résultats sportifs :

2e, 4e, 5e au championnat de Vol à voile à Omarama en Nouvelle-Zélande en 1995.

1er, 2e, 3e, au championnat de Vol à voile à St Auban en France en 1997.

6 sur 10e place au championnat de Vol à voile à Bayreuth en Allemagne en 1999.

3 premières places au championnat de Vol à voile féminin en Lituanie en 2001

Beaucoup le considèrent toujours comme le meilleur planeur standard de toute sa classe.

Commercialement, le LS8 était une réussite, ce qui était dû à la fois à son potentiel élevé par rapport à la concurrence et aux caractéristiques de vol douces et faciles. Apparues en dernier, les versions avec des rallonges d’ailes et une version ‘turbo’ ont été développées. Un total de 491 exemplaires toutes versions confondues avaient été fabriqués depuis le mois de décembre 1995.

En dépit du succès commercial du LS8, la compagnie n’a pas prospéré et après une bataille économique et juridique, le LS8 et tous les autres planeurs de Rolladen-Schneider ont été repris par la société DG Flugzeugbau, où le LS8 – avec quelques changements au niveau du train d’atterrissage et rajout de la version ‘Turbo’ – est toujours en production.

Développement de la version Turbo

Le développement de la version « Turbo » est passé par plusieurs étapes avec le prototype original conçu par Peter Wright (technologie de moteur de formule 1) avec une configuration où le moteur restait dans le fuselage et l’hélice sortait rapidement via une courroie et un système pneumatique. La courroie passait à l’intérieur d’un pylône aérodynamique en fibre de carbone. Cet arrangement, admiré par beaucoup, a été trouvé trop complexe et trop cher à fabriquer et une conception beaucoup plus conventionnelle pour le Turbo a été choisie par la suite pour la production par LS. La conception de LS a été depuis modifiée par DG après leur acquisition de LS (Rolladen-Schneider) avec des systèmes de commande moteur maison. Le prototype LS8-t (Turbo) original (après quelques difficultés avec le nouveau règlement d’EASA pour essayer d’exporter l’avion vers la France) a été converti de nouveau en LS8-b plus ou moins standard.

Description générale

Le LS8 est d’une conception flexible et relativement conservatrice avec un potentiel élevé de développement futur. Bien que principalement conçu avec des caractéristiques pour la classe standard, il s’est prêté facilement pour évoluer avec des rallonges d’ailes et d’une motorisation.

Configuration aérodynamique: winglets sont par défaut sur toutes les versions; Les rallonges d’ailes pour porter l’envergure à 18 mètres sont en option sur certaines versions.

Structure: Ailes, winglets, ailerons et la dérive sont fabriqués dans un mélange de fibre de carbone et de verre; la profondeur est un mélange de fibre de carbone et de Kevlar. La version rallongée a des longerons renforcés. Le cockpit est constitué de plusieurs couches de fibre de verre pour résister lors de crash.

Système de commande : profondeur conventionnelle et stabilisateur horizontal pour la commande longitudinale et des aérofreins de type Schempp-Hirth sur l’extrados de l’aile, ailerons à grande corde (50 %) et la profondeur équipé d’un compensateur à ressort.

Équilibrage des gouvernes : le système de gauchissement des ailerons est équilibré avec des contrepoids intégrés dans les ailes. Les ailerons des rallonges d’ailes sont également équilibrés. La profondeur et la gouverne de direction sont 100% équilibrées.

Etanchéité : toutes les commandes sont intégrées dans le fuselage et dans les ailes. La liaison entre les ailerons et l’aile est étanchéifiée par des bandes de Téflon pour limiter la trainée. Le stabilisateur horizontal et le gouvernail de direction ont des joints en Teflon et Mylar.

Frein d’atterrissage: actionné via les pédales de direction.

Ballast: ballasts structurel avec deux réservoirs par aile pour la version LS8-a et les version suivante. Un petit ballast de queue dans le gouverne de direction d’une capacité de 3.5 à 12 litres pour corriger le centrage du planeur.

Turbo : la variante -t apporte une solution innovatrice au problème du ‘Turbo’. Le moteur fiable solo 2325 est joint à un propulseur de faible diamètre de « pales » qui sacrifie un peu d’efficacité de propulsion en échange d’une trainée beaucoup plus faible si le moteur ne démarre pas. L’unité d’extension hydraulique permet une sortie instantanée. Les deux innovations rendent LS8-t un des turbos les plus sûrs disponibles (la version ‘turbo’ de DG a un système de sorite électrique).

Versions

Rolladen-Schneider

LS8: Version originale avec les réservoirs de ballast d’aile et de dérive démontable du LS6-c, et une envergure limité à 15 mètre.

LS8-a: Version avec un longeron renforcé et qui intègre des ballasts d’aile structuraux.

LS8-18: comme le LS8-a avec en plus les ailerons équilibrés et un ballast de queue structurale. 2 configurations possibles 15 ou 18 mètre.

LS8-b: comme LS8-18. Structurellement préparé (ailes et fuselage) au montage d’un moteur ‘Turbo’.

LS8-t: Comme LS8-b avec un ‘turbo’.

DG Flugzeugbau

Après le transfert de la propriété, les désignations et les caractéristiques ont légèrement changé.

LS8-a: Comme la précédente version LS8-a, excepté le renforcement du longeron.

LS8-s: correspond à la précédente version LS8-18, avec un train d’atterrissage élargi, les ailes renforcées pour obtenir une plus grande charge alaire et un poids maximal de 575kg en 18m d’envergure.

LS8-st: La version ‘turbo’ diffère de la version LS8-t par le remplacement du système hydraulique de sortie du moteur, comme sur le LS8-s, et du système de gestion moteur par un DEI-NT (calculateur DG de contrôles et gestion paramètres moteur).

Type désignation

LS8

LS8-a

LS8-18

LS8-b

LS8-t

LS8-s

LS8-st

Classe de compétition

Classe standard ou 18 mètres

Nombre construit

6

438

36

11

Pilote

1

Dimension

Envergure

15

15 / 18 m

Longueur

6.72 m

Hauteur

1.33

Largeur de cockpit

0.61 m

Hauteur de cockpit

0.80 m

Surface alaire

10.50 m²

10.50 m² (15 mètres)
11.40 m² (18 mètres)

Allongement

21.4

21.4 (15 mètres)
28.4 (18 mètres)

Profil d’aile

FX 81-K-130/148

Masse et charge

Masse à vide

240 kg

245 kg

250 kg

285 kg

Ballast d’aile

188 kg

Ballast de queue

3.8 kg

5.5 kg

12 kg

7.5 kg

Masse maximale

525 kg

525 kg (15 m)
575 kg (18 m)

Charge alaire maximale

50 kg/m²

50 kg/m² (15 m)
46 kg/m² (18 m)

50 kg/m² (15 m)
50.4 kg/m² (18 m)

Caractéristique de vol

Vitesse maximale (VNE)

280 km/h

Vitesse en air agité

190 km/h

195 km/h

Taux de chute minimale

0.59 m/s

0.59 m/s (15 mètres)
ca. 0.51 m/s (18 mètres)

Finesse maximale

43

43 (15 mètres)
48 (18 mètres)

Taux de roulis (45° à 45°)

3.4 s à 96 km/h

3.4 s à 96 km/h (15 mètres)
4.7 s à 92 km/h (18 mètres)

Taux de monté avec motorisation

1 à 1.5 m/s
(18 m)

1 à 1.5 m/s
(18 m)

Autonomie en vol en dauphin

300 km
(18 m)

300 km
(18 m)

Motorisation

Solo 2323

Solo 2323

Puissance

23 CV

23 CV

Réservoir

17.3 l

17.3 l



Comments are closed.