• Résultats WAGAC 2017 mercredi 9 août 2017 - 15:57
    Félicitations à notre équipe de France de voltige en planeur pour ses performances durant le championnat du Monde de Voltige à Torun ! Les résultats de nos pilotes sont visibles sur ce lien.
  • Le Bourget Air Show vendredi 16 juin 2017 - 18:10
    During the 52nd Le Bourget Air Show, the French Gliding Federation (FFVV), in collaboration with EXTRA, the German aerobatics airplane manufacturer and Siemens AG, are proving that electrically powered flight has now become a true reality in general aviation. Discover this revolution on our daily presentation! [download our press release]
  • WGC 2020 à Châlons en Champagne vendredi 10 mars 2017 - 10:55
    La France organisera le championnat du Monde de vol à voile à Châlons en Champagne en août 2020 ! Lire le communiqué de presse
  • Le planeur à l’honneur sur AérostarTV mercredi 8 février 2017 - 11:29
    AérostarTV annonce la prochaine diffusion du 1er film réalisé par la chaîne en partenariat avec la FFVV. Ce format court est consacré à la découverte du vol à voile et a été tourné à Saint Rémy. La première diffusion aura lieu Jeudi 16 février à 20H00 sur la chaîne spécialisée. Découvrez vite le teaser en […]
  • Sélection EQF 2018 jeudi 27 octobre 2016 - 11:46
    Le Comité de sélection des équipes de France s’est réuni le 29 octobre 2017. Cliquer sur ce lien pour consulter la liste des pilotes qui représenteront notre nation aux championnats de 2018.

Paris Île de France Météo France

Pages Club

Formation pilote Campagne

Formation et progression campagne au CVVFR

Afin de sécuriser et améliorer la formation et la progression des pilotes pour le vol sur la campagne, une hiérarchie et une évolution pas à pas de cette « aventure » est nécessaire. Le vol sur objectif est primordial à la progression et au plaisir d’un pilote.

Mûrissement post-BPP:

  • Vol en local Moret
  • Maniabilité en ASK 21 et LS 4

Objectifs à tous les vols :

  1. Intégration en ascendance, rigueur de pilotage , spiraler à plusieurs
  2. Tenir en vol : 5 heures + gain de 1000 m
  3. Optimisation de la montée : choix des variomètres et centrage des ascendances
  4. Optimisation de la transition sur des micros circuits en local, Mc Cready : vol à finesse max
  5. Concentration et libération progressive de l’esprit du pilotage pour permettre une anticipation de plus en plus efficace des actions de vol
  6. Atterrissage de précision y compris avec du vent de travers

Formation campagne

Passer de local en local

Double Commande

  • Premiers vols de découverte en ASK 21 ou Janus proche local + reconnaissance des terrains de Buno et de Pont (Secteur I), atterrissage en DC sur au moins l’un des deux aérodromes.
  • Calculs de finesse, évolution de la finesse en fonction du vent (redéfinition du cône de local)

Passage d’un local à l’autre

Vol Solo

En parallèle, lorsque cette progression est assimilée: vols en LS 4 et selon la météo et disponibilité du pilote, passage en local de Buno et de Pont sur autorisation et suivi à la radio d’un ITV responsable de ce pilote.

Objectif final:

Être capable d’effectuer en sécurité (local d’aérodrôme) un circuit Morêt-Pont-Buno-Morêt. Validation du 90 local (même + 25 ans)

Atterrissage possible en Solo (prévu ou non si il n’est pas possible de récupérer le local de Morêt) sur l’un des deux aéros

Agrandir le local:

Double Commande:

  • Découverte de biplace de perfo et travail d’optimisation des transitions: callage Mc Cready, cheminement
  • Prise de décision: reconnaissance et choix de champs ou de zones vachables
  • Découverte des locaux et aérodromes de Pithiviers, Montargis et Étampes (Secteur II)
  • Apprentissage de la phraséologie aérienne : contact et discussion avec organismes aériens pour la pénétration et le transit dans les zones.

A ce stade, l’atterrissage de précision devra être maîtrisé

Vol Solo:

Objectif :
Effectuer l’épreuve des 50 km en local d’aérodrome.

Sur autorisation et suivi radio d’un ITV circuits en local terrain de Buno, Pont, Étampes, Pithiviers et Montargis.

Le lâcher-campagne pourra être effectué à ce stade sous couvert d’un vol de contrôle en Janus ou Duo Discus sur un circuit d’environ 200 km.

Progression campagne:

Lâcher Ls4: 10 vols sur Ls4 (ou sur Pégase) : 5 vol en local-Morêt, puis 5 vols en local terrain alentour (Phitiviers, Pont, Buno, Etampes, Montargis, etc…) sont nécessaire avant son utilisation sur la campagne. Durant cette période, le pilote devra effectuer des vols en local pour apprendre à bien connaître la machine et la poser très précisément. La connaissance du montage-démontage ainsi que la conduite et la préparation de la remorque sont indispensables avant son utilisation sur la campagne. Une pratique régulière de l’utilisation du GPS (LX4000 ou 5000) est recommandée et l’étude de son manuel d’utilisation est indispensable. L’utilisation des ballasts ne sera pas autorisée avant l’épreuve des 300 km.

Recherche de l’efficacité:

Double Commande:

  • Un ou des vols en biplace de performance sont souhaitables afin de pouvoir explorer des régions plus éloignées: Chartres, Orléans, Briare, Joigny, Troyes, Romilly, Sézanne (Secteur III)
  • Apprendre à voler plus vite
  • Vol campagne loin de l’aérodrome

Technique de l’arrivée

Vol Solo:

Une fois le mûrissement Ls4 effectué, vols campagne dans le Secteur II en sécurité. En fonction des cultures, de la météo, de la connaissance du planeur et de la disposition du pilote, la perte du local terrain pour le local d’une zone posable est envisageable. C’est dans cette partie de la formation que le pilote va mettre en place ses techniques de performance afin d’augmenter sa vitesse de croisière. C’est sur de petits circuits réfléchis et reconnus que l’on se perfectionne et que l’on apprend à aller vite. Il est primordial de se créer ses propres automatismes avant de progresser en « terrain inconnu ».

Vols de Distance:

Une fois les compétences techniques consolidées et les secteurs I et II reconnus, le pilote sera envoyé en épreuve de 300 km sur Ls4 ou Pégase.

Des vols de distance dans le secteur III sont alors possible, permettant un bon entraînement à l’épreuve des 500 km. Suivant la météo et la disponibilité du pilote, certaines branches de ces circuits pourront sortir de ce secteur.

Durant toute cette formation, il est du devoir du pilote, si il en éprouve le besoin, de demander d’effectuer des vols d’entraînement en biplace (Janus ou Duo) avec instructeur ITP ou ITV ou même un pilote chevronné afin de parfaire sa technique et ses connaissances. De même, une période de formation complémentaire avec un ITV ou un ITP sur planeur biplace peut être exigée à tout moment par un responsable de la formation, afin de sécuriser la progression d’un pilote.